Si mon bois pouvait parler, il vous raconterait ceci...

histoire etagere sm| Agrandir |Vous me voyez comme une étagère. Mais ce n'est que ma nouvelle vérité.

On m'a construite sur un catamaran. Je faisais partie de la coque. Non loin du gouvernail, je me faisais parfois croire que mon instinct contrôlait un peu la direction que l'on prenait. Quand les gens de troisième classe me frôlaient, j'avais l'impression de faire partie de leurs espoirs, pour un instant.

Un jour, un capitaine n'est pas sauté à l'eau. Juste à ma droite. Il a contemplé les eaux comme une terrible solution à sa morne vie. Je l'ai regardé des heures. Puis, doucement, son regard a changé. Il a hoché de la tête, résolu, comme dans une profonde résignation.

Il a repris notre gouvernail trois ans plus tard. Il passait encore parfois à ma droite. Il avait un nouvel anneau au doigt, j'ai remarqué.

J'ai vu la mer comme vous ne la verrez jamais. Dans toute sa rage, dans toute sa splendeur. Je l'ai connue ; avec elle aussi, je me suis sentie complice.

D'ailleurs, c'est elle qui m'a fracassée et portée jusqu'ici. Elle m'a recréée. Ses torrents m'ont anéantie, puis ses douces vagues m'ont fait voyager.

Et c'est par vos horizons que je me redécouvre. Étagère, maintenant.

– Pür cachet


“Imaginer, c'est choisir.”
 - Jean Giono